Laurence Parisot dénonce les 35 heures

Laurence Parisot dénonce les 35 heures