Concert de Madonna à l'Olympia : demande de remboursement non fondée

Concert de Madonna à l'Olympia : demande de remboursement non fondée

Le producteur du spectacle de Madonna à l'Olympia, LiveNation, estime que les demandes de remboursement de spectateurs mécontents de la durée du concert ne sont "pas fondées", selon un courrier adressé à l'un d'eux et rendu public par celui-ci sur Facebook.

Le 26 juillet, Madonna a donné un concert à l'Olympia à Paris en marge de sa tournée.

Le public l'a ovationnée pendant tout son concert mais une fois le rideau tombé, moins de 50 minutes après le début, certains spectateurs ont crié "remboursez" et l'ont insultée, jugeant la prestation trop courte au vu du prix des places (de 90 à 276 euros). S'en est suivi un déferlement de colère sur les réseaux sociaux.

Ce spectacle "avait manifestement un caractère exceptionnel du fait de l'intimité de la salle", selon le courrier de LiveNation, dont le producteur a confirmé l'authenticité à l'AFP.

"De ce fait, cette soirée n'avait nécessairement pas les mêmes caractéristiques que les autres dates de la tournée", poursuit le producteur.

LiveNation met en avant "le lieu mythique dans lequel l'évènement s'est déroulé et son acoustique, la proximité avec l'artiste, la qualité de la mise en scène, du son, de la lumière et du décor, de la vidéo et de la scénographie, la présence des musiciens et des danseurs de la tournée, l'interprétation de deux inédits".

"Cette événement a impliqué la mobilisation d'un personnel technique important sur plusieurs jours et la mise en oeuvre d'une logistique lourde et sans précédent", ajoute le producteur, qui juge par conséquent que la réclamation du spectateur "n'est pas fondée" et qu'"aucune faute contractuelle ou délictuelle n'est imputable" à LiveNation.

Dans un communiqué, la porte-parole de Madonna avait déjà souligné que la chanteuse avait fourni "un effort considérable" sur le prix, précisant que le show avait coûté "près d'un million de dollars".

Madonna est en concert mardi soir à Nice, dernière étape française de sa tournée mondiale qui s'achèvera début 2013 en Australie.

(source : AFP)