Le roi d'Espagne Juan Carlos échappe à deux demandes de reconnaissance en paternité

Le roi d'Espagne Juan Carlos échappe à deux demandes de reconnaissance en paternité

 Première news people ! Monarchie ! D’après mon envoyé spécial à Madrid, l’interviewer masqué du JJDA, le descendant du roi soleil Louis XIV, l’actuel roi d'Espagne Juan Carlos a échappé à l'examen de deux demandes de reconnaissance en paternité, la justice espagnole arguant de "l'inviolabilité de la personne du roi", selon deux décisions judiciaires.

Un Catalan, Alberto Sola Jimenez, et une Belge, Ingrid Jeanne Satiau, persuadés d'être des enfants adultérins du roi, avaient présenté deux demandes d'examen devant des tribunaux civils à Madrid qui les ont rejetées le 9 octobre.

Leur avocate commune, Begona Antonio Gonzalez, exigeait une décision judiciaire déclarant que son client "est le fils par voie consanguine de Don Juan Carlos Alfonso Victor Maria de Bourbon", selon les documents judiciaires.

Les deux tribunaux civils ont rejeté les demandes visant le roi, invoquant le "blindage" de la Constitution espagnole dont l'article 56 affirme: "La personne du roi est inviolable et n'est pas sujette à responsabilité".

"Cette disposition constitutionnelle, reprenant la tradition historique et internationale, attribue au roi un statut de protection spéciale qui lui confère inviolabilité et irresponsabilité", affirme l'un des jugements.