Guy Bedos refuse de s'excuser après avoir traité, sur scène, Nadine Morano de "salope" et de "conne"

Guy Bedos refuse de s'excuser après avoir traité, sur scène, Nadine Morano de "salope" et de "conne"

Première news media ! Breaking news ! Scandale ! D’après mes sources personnelles qui n’engagent que moi, mon ami Guy Bedos ne va « pas demander pardon à [la divine] Nadine Morano pour (sa) langue rabelaisienne », a-t-il confié après la décision de l'ancienne ministre UMP de porter plainte pour des propos jugés insultants à son encontre lors d'un spectacle, vendredi soir.

 

« Il n'y a que l'extrême droite qui porte plainte contre moi, Mme Morano rejoindra comme cela Jean-Marie Le Pen et quelques autres du FN », a ajouté Guy Bedos, au lendemain d'un spectacle à l'Arsenal de Toul (Meurthe-et-Moselle) pendant lequel l'humoriste s'en est pris à Nadine Morano, conseillère régionale de Lorraine dans l'opposition, en utilisant des termes tels que « salope » ou « conne ».

 

« C'est un incident minime, régional. Si elle veut m'attaquer en justice, très bien. Peut-être que ça me coûtera de l'argent, comme l'a fait Le Pen avant elle, mais tant pis », a dit l'humoriste.

 

«Que dire? Je ne vais pas demander pardon à Nadine Morano pour ma langue rabelaisienne, celle que j'emploie depuis plus d'un demi-siècle. J'ai mon langage à moi et c'était un spectacle, pas un meeting», a-t-il noté.