Le Parti Socialiste ne veut pas brusquer DSK

Le Parti Socialiste ne veut pas brusquer DSK Enfin, une dernière news média… Politique toujours ! D’après mon envoyé spécial au bureau du Parti Socialiste, rue de Solferino, l’interviewer masqué du JJDA, les divines Martine Aubry et Ségolène Royal ne veulent pas précipiter les échéances afin de laisser au patron du FMI, le séducteur Dominique Strauss-Kahn, le temps de se décider pour la présidentielle de 2012.
Au PS, il est urgent… de ne pas se précipiter !