Marine Le Pen ne désavoue par les propos de son père

Marine Le Pen ne désavoue par les propos de son père

Marine Le Pen, la présidente du Front national, a déclaré vendredi qu'elle n'était pas "en désaccord" avec les propos de son père, qui a estimé que la "naïveté" du gouvernement norvégien sur l'immigration était "plus grave" que les massacres qui ont fait 77 morts le 22 juillet selon le site lepoint.fr.

Elle a affirmé sur Europe 1 : "Si j'avais été en désaccord ou si ses propos m'étaient apparus choquants, je l'aurais dit".

En évoquant la tuerie d'Oslo, M. Le Pen avait fustigé la "naïveté" du gouvernement norvégien face au "danger" du "terrorisme" et de "l'immigration massive, qui est la cause principale, semble-t-il, dans l'esprit de ce fou meurtrier". Il avait aussi jugé "plus grave" cette "naïveté" que la tuerie elle-même, qualifiée d'"accident", alors qu'une semaine plus tôt, le parti d'extrême droite avait officiellement condamné le carnage.